Interview – Luciole.

luciole-494-modifier

Luciole by Renaud Julian


Bonjour Luciole, quelle est votre actualité ? 

La tournée de mon album Une se poursuit, je continue de faire voyager mes chansons… Cet automne, on franchit même les frontières avec plusieurs dates au Québec et en Espagne notamment. J’anime également quelques ateliers d’écriture et d’expression orale, transmettre le goût d’écrire et dire, et puis je commence à rêver à la suite tranquillement.

Quelles sont vos sources d’inspiration, comment travaillez-vous ?

Pour cet album, je me suis principalement inspirée de ce qui m’entoure (le décor, les gens, le temps…). J’écris sur ce qui me touche, je ne sais pas vraiment faire autrement. Je travaille principalement chez moi car j’écris à voix haute. La mélodie et le texte naissent à peu près en même temps et j’ai besoin d’entendre comment les mots résonnent, sonnent…

Pourquoi avoir accepté l’invitation de Nesles à cette soirée Walden ?

Je suis d’un naturel curieux et l’idée de rencontrer un artiste par le biais d’une scène partagée m’a séduite ! Ce sera également l’occasion de jouer pour la première notre formule duo à Paris, ré-inventer le répertoire dans une version réduite, c’est un travail très intéressant.

Quel regard portez-vous sur l’exercice de la musique aujourd’hui ?

L’exercice de la musique pour moi c’est comme une traversée en mer : l’eau est parfois calme, le sens du vent avec nous ou tantôt tumultueuse, bateau pris dans la tempête… C’est une histoire de persévérance et de passion aussi. Rester connecté aux raisons profondes pour lesquelles on a choisit cette voie : parce que c’est ce qu’on aime par- dessus tout.

Et sur les problèmes d’une diffusion réservée à quelques artistes alors qu’il existe une scène émergente pleine de projets de qualité ?

Cela me peine, forcément. La difficulté des jeunes artistes pour arriver jusqu’aux oreilles des gens, du grand public, est plus que réelle et c’est tellement dommage ! Il existe, effectivement, un petit nombre d’élus qui se partage la majorité des ondes et nous sommes si nombreux derrière à grappiller les miettes qui restent… Mais je reste persuadée qu’il y a de la place pour tous ces beaux projets et que le public se gagne petit à petit, un à un, via la scène notamment.


luciole 246-Modifier.jpg

Luciole by Renaud Julian


Vos projets ?

En plus de la tournée, des nouvelles chansons bien sûr et puis un troisième album ainsi que d’autres petites surprises mais il est encore un peu trop tôt pour en parler 😉

Des chanteurs, groupes, auteurs avec qui vous aimeriez collaborer ?

J’aime rencontrer les gens par le biais de la musique donc il y a forcément un tas de personnes avec qui j’aimerais collaborer. En ce moment, particulièrement des chanteuses dont je me sentirai proche par l’âge ou les expériences, les influences comme Anna Kova, Klô Pelgag, Émilie Gassin, Natalia Doco, Camélia Jordana, Raphaële Lannadère ou même Christine & The Queens ou Yaël Naïm…

Des chanteurs, cinéastes, écrivains fétiches ?

La liste est looooooongue et puis il faudrait y ajouter metteurs en scène, chorégraphes etc… Alors en vrac : Gainsbourg, Prévert, Cocteau (pour ses poèmes), Biolay, Sidi Larbi Cherkaoui, Thomas Jolly, Élizabeth Gilbert (et son merveilleux livre « Comme par magie »), Murakami, Xavier Dolan, Mathias Malzieu, Joann Sfar, Rebecca Dautremer, Margaux Mottin, Kundera, Feist, Émilie Simon, LCD Sound System, Avishai Cohen, Son Lux… etc., etc. !

Une récente découverte musicale à nous faire partager ?

J’ai passé plusieurs semaines au Québec cet été et j’y ai découvert beaucoup d’artistes notamment le rappeur Koriass (super star là-bas, mais peu connu ici) ou le duo Dans l’shed (c’est simple et beau, j’adore).

 


Merci Luciole. Rendez-vous vendredi soir à La Manufacture.