À Quoi Ça Rime ? Matthieu Dufour

 FullSizeRender


debout mes mots tenir


même quand

de TROP

les mots se parent

de ces dorures

ces oripeaux

il ne faut pas

cesser de BATTRE

la page

de la FRAPPER

même si

ailleurs

mes mots s    ’        é        g        a        r        e        n        t

à l’ombre de

son corps absent

je dois encore

marcher GIFLER

les                              blancs

les Empreinter

même quand

demain

les mots se v i d   e   n     t

de son sang vain

du poison cru

la vie réclame

la voix les sons

mes boucles

la démesure

même si

je meurs

que des pierres tombent

à la renverse

il faut debout

mes mots tenir

à bout de doigts

au bout du s o u f f l e

pour pouvoir dire

la force

de son âme



© matthieu dufour