Actu – mokroïé – Once locked (clip).

PHJ5497

Photo by Jérôme Sevrette


Chez mokroïé tout est en trompe-l’œil, leurres, fausse pistes et le scénario réserve souvent des surprises. Mais il n’est jamais question ici de coups de théâtre brutaux, ni de grossiers retournements de situation comme dans un vulgaire thriller. Non, ce sont quelques détails qui viennent s’incruster dans le décor, se sur-imprimer aux paysages qui défilent sous nos paupières closes. Des éclats de lumière qui varient, une ombre furtive, une nuance légère dans le ciel. Once locked, leur nouveau titre n’échappe pas à la règle. S’il démarre assez classiquement avec des nappes et des textures sonores familières, accrocheuses, et la voix rassurante et tout terrain de Carol Aplogan, il bascule à mi-chemin quand les explorations sonores de Francesco Virgilio semblent se mettre subitement à hésiter, ou à trébucher, comme cherchant à s’échapper enfin d’un carcan trop prévisible, se mettant sur le côté pour trouver des chemins de traverse et envisager la grande évasion. La voix s’élève alors et flotte à la lisière du précipice avant de replonger pour atterrir en douceur après une belle chute libre. Le trip-hop électro de mokroïé est une boule à facettes qui éclaire et reflète différemment vos émotions selon l’endroit et l’humeur. C’est la bande son d’une école buissonnière mentale ici mise en images sous cinquante nuances de gris. Mais c’est bien une fois enfermé que l’on se libère par la force de l’imagination, d’un esprit imprégné de cette musique voyageuse.