Festival Walden – Interview Nicolas Cuinier (Petit Bain).

enseigne-lumineuse-avec-lettre-boitier-equipee-de-leds-blanches-paris-75013


Petit Bain accueille le premier Festival Walden, pourquoi avoir programmé ce nouveau Festival francophone ?

Je connais Nesles depuis des années, on l’avait déjà accueilli en concert en terrasse et dans la salle. Il m’a parlé du projet, du fait que le festival se déroule la fois à FGO-Barbara (une de nos salles partenaires privilégiées) et à Petit Bain, des artistes qu’il souhaitait programmer… L’idée m’a charmée, le festival est axé sur la découverte, tout comme Petit Bain pour une grosse part de sa programmation. Ici nous programmons très peu de « chanson française », c’était l’occasion rêvée.

Petit Bain fait partie des très bonnes salles parisiennes depuis déjà quelques temps, dynamiques, avec une programmation variée mais exigeante : quelle est la ligne directrice, est-ce qu’il y a un fil ?

La découverte, voire la « redécouverte » vu que nous faisons souvent jouer des groupes des années 60 à 90. Une certaine exigence, proche de l’indie et de l’underground, voire du DIY. Au fil des années, l’identité s’est surtout affirmée autour des « niches » du rock : post-rock, punk, métal, indie-rock, hardcore, indus, etc… Tout en gardant un œil sur le hip hop underground français ou anglo-saxon, et l’électro, même si pour ce dernier style, c’est plus en mode « clubbing » que « concert » qu’on accueille les artistes.

Quelles sont les autres salles que tu fréquentes, que tu aimes bien ?

L’Espace B, le Trabendo, le Café de la Danse, la Station/Garage Mu, l’Olympic Café, les Instants Chavirés, et pour de plus « gros » artistes le Trianon ou la Cigale. Plus grand que ça, j’ai souvent du mal, j’aime les lieux à taille humaine !

Tu es programmateur mais tu vas également passer quelques disques lors de la soirée Walden, pas trop compliqué d’établir une liste francophone ?

Disons que ce n’est pas trop ce que je passe habituellement (plus indie-pop & rock, donc plus souvent anglo-saxon), mais avec Tic & Tac (le duo de DJ que je forme avec Johannès qui est à la communicatioon de Petit Bain), on a déjà fait 1 ou 2 mixes 100% francophone. Ça va me demander un peu de temps certes de faire le tri dans mes disques, l’occasion aussi de redécouvrir des artistes que j’écoute moins souvent.

Ton/tes meilleurs concerts/soirées Petit Bain depuis le début de l’année ?

Depuis début 2017 j’ai beaucoup aimé l’énergie de Pogo Car Crash Control, la soirée Labo Pop avec Noyades, Cocaine Piss et le Villejuif Underground, le son de Psychotic Monks, Vedett qui ont remplacé Aline au pied levé dans notre festival « How To Love ». Mais je crois que mon préféré c’était le magnifique concert de The Black Heart Procession. Sans oublier Foudre!, Mendelson et la soirée Teenage Menopause (Xiu Xiu, Le Prince Harry, Delacave)

Parmi la programmation à venir, quelques noms dont tu es fier ou qui te tiennent particulièrement à coeur ? Des projets sur lesquels tu aimerais attirer notre attention ?

Wolf Parade que je suis depuis des années, The Wedding Present que j’écoutais adolescent, The Pretty Things (pour nos 6 ans le 6 juillet) dont je continue à découvrir les albums un par un, un des derniers groupes survivants des années 60. Mais aussi Traams et Spiral Stairs le 20 septembre, le retour de la cold-wave turque de She Past Away, une soirée qu’on est en train de concocter avec les Rockomotives le 12 octobre…

Quelqu’un que tu n’as jamais eu et que tu aimerais programmer ?

Lou Barlow/Sebadoh et Dominique A, que j’écoute tous depuis l’adolescence !


Nicolas Cuinier aka Mignon est programmateur de Petit Bain et fera un DJ set lors du Festival Walden le vendredi 23 juin à FGO-Barbara.