Chronique – Fred Signac – La preuve du contraire.

fred_signac_la_preuve_du_contraire_0

Je n’aime pas la chanson française.

Fred Signac. La preuve du contraire.

Une voix. Une voix comme ça. Une voix comme ça ne vous lâche pas. Une voix comme ça vous chope aux tripes. Rien à faire. Juste se laisser défaire. Une voix singulière. Une douce rage. Lucide et claire. Un phrasé qui suspend le temps. Une voix insulaire. Une voix univers. Un monde. Un hémisphère. Une voix qui trace sa voie. Chemins vocaux de traverses. Une voix qui déraille. Pour souligner les mots. Ceux que l’on a peur d’oublier. Contre une voix comme ça il ne faut pas lutter. Elle est là. S’impose. Elle remplit l’air que l’on respire. Elle vide la tête des vents contraires. Elle aspire à la beauté. Elle sidère. Une voix c’est un verre d’alcool brûlant. Une absinthe pour noyer l’absence. Une voix, un piano. Couple revenu des enfers. Une voix, une guitare. Couple incendiaire. Trio nucléaire. Souffle. Onde de choc. Choc thermique. Une voix. Une vie à refaire. Une saison en enfer. Une voix c’est un corps. À poil. La nudité. Une voix comme ça c’est un élixir. Un sérum de vérité. Une voix c’est un poème. Qui dit les mots que l’on attend. Ceux que l’on ne peut dire. Qu’on a peur d’oublier. Une voix c’est une grammaire. Une parole. Une langue. Espéranto des amours déchues. Des illusions noyées dans les larmes fatales. Une voix comme un chœur en hiver. Quand tout s’écroule. Quand il fait noir. Quand il fait froid. Une voix. C’est un repère. L’amour. Un refuge. Une bouée. Une voix comme ça n’a pas de prix. Une voix comme l’étoile polaire. Une voix qui voit à l’intérieur. De l’âme. Des corps. Une voix qui lit l’avenir dans le sang versé. Une voix qui élève. Une voix c’est un sacrifice. Un bûcher cathare. Une ordalie purificatrice. Une voix c’est un ventre. Affamé. Repu. De nouveau affamé. Insatiable. Une voix c’est un homme. Debout. Malgré tout. Une voix c’est un instinct. De survie. Une voix, comme une résistance. Un combat. Une tranchée. Un assaut. Une voix. Remplie de morts. Pleine de vie. Une voix. C’est l’espoir. C’est déjà demain. La vie. Je n’aime pas la chanson française. Fred Signac est la preuve du contraire. Sa voix. Sa musique. Ces chansons. Ces mots. A la fois. Sel sur nos plaies à vif. Coton ouaté sur nos cœurs qui pleurent. Brise légère enveloppant nos corps frêles. Uppercut sans retenue sur nos mentons durs comme le granit. Orage électrique dans nos querelles intestines. Consolation éphémère dans nos vies pas si claires. Coup de fouet cinglant. Ombre portée de nos bras qui hésitent. Lumière intérieure de nos cœurs rayés. Une voix. Cette voix. Sa voix.

Je n’aime pas la chanson française.

Fred Signac.

Est.

La preuve.

Du contraire.

© Matthieu Dufour

 

4 titres sont en écoute ici : http://www.lelectrophone.fr/tous-les-disques/la-preuve-du-contraire