Geysir – Malsamaj.

a2555472904_10


A l’heure du flygskam, plus besoin de cramer bêtement des centaines de litres de kérosène pour trouver le dépaysement ou se faire cueillir par la beauté du monde qui nous entoure.

Dès les premières nappes de synthé de Tessin, il est évident que nous sommes entre de bonnes mains. A mille lieues ces voyagistes bas de gamme spécialisés en junk-tourisme ou en excursions de groupes standardisées et sans saveur, Geysir créé des voyages sur-mesure, singuliers et riches en émotions. Voyages dans l’espace, voyages dans le temps, voyages en soi, seul ou bien accompagné : le duo composé de Marie-Céline Leguy et Lionel Laquerrière semble avoir découvert le secret de la téléportation tant les titres de Malsamaj (« différents » en espéranto) vous embarquent dans des croisières tour à tour cosmiques, épiques et intimes. Au fur et à mesure que les morceaux défilent, les frontières tombent, ciel et terre s’épousent, steppes et océans se confondent, entrailles et cosmos se rejoignent  dans une communion universelle.

La gorge serrée, le cœur battant la chamade, le corps parcouru de pulsations électroniques comme autant de preuves de vie au fond de nos corps épuisés, l’album de Geysir invite à la bienveillance et à l’exploration, appelle à s’ouvrir pour partager avec les autres l’émotion qui nous saisit à son écoute. Accessible et accueillant, Malsamaj, n’occulte rien des ombres et des déceptions de la vie mais convoque l’espoir en même temps que la mélancolie. Gagnés par ces montées poignantes, il ne nous en faudrait pas beaucoup plus pour faire couler quelques larmes lorsque la tension de morceaux comme Tero, Malsamaj ou Melted (cette mandoline !) resserre inéluctablement son emprise sur nos cœurs balafrés.

Il y a quelque chose de physique dans l’émotion procurée par cette musique qui touche en plein cœur, comme si les signaux électriques de ces vieux synthés analogiques venaient piquer notre chair pour nous réveiller d’une nuit trop longue, nous sortir de notre torpeur quotidienne pour nous montrer qu’un autre chemin était encore possible au milieu de cette routine morbide qui a pris possession de notre monde.

Profondément humaniste, la musique de Geysir laisse à chacun d’entre nous la liberté de s’y mouvoir au gré de ses humeurs, de ses souvenirs, de ses moyens du moment.

Vivante et intelligente, elle est souvent bouleversante.


© Matthieu Dufour



La force de cette version de Melted enregistrée à l’occasion des Rockomotives laisse imaginer qu’en live, la musique de Geysir prend une dimension encore plus saisissante.


Geysir – Malsamaj, chez Figures Libres Records