Pop, Cultures & Cie – Playlist Trans 2021.

One Pointed Attention 2 @KelseyBrookes2014
Courtesy of Crystal Bridges Museum of American Art, Bentonville, Arkansas
Photography Edward C.Robison III

Pour n’importe quel amateur de musique un tant soit peu éclectique, se promener dans la programmation des Trans Musicales est une toujours aventure : excitante, pleine de surprises, réjouissante, euphorisante. Tel un enfant dans un magasin de jouet, errer au hasard, d’abord regarder, sans toucher, sans cliquer, faire le tour, revenir sur ses pas, se laisser intimider par le foisonnement de couleurs et de visages. Et enfin plonger. Sérendipité. Oublier ses repères, ses habitudes, ses croyances. S’aventurer dans des allées peu fréquentées, fouiller dans les moindres recoins. La tête remplie de beats et de riffs, vouloir tout mettre sur sa liste de Noël. Revenir en arrière, écouter, réécouter, se laisser happer par une voix, un accord, regarder sa montre et constater que le temps a filé. Faire des choix. Faire une liste. Rayer des noms, les remettre. Se rendre compte que l’on est passé à côté d’une pépite. Se mettre d’accord avec soi-même sur une liste définitive. Appuyer sur « Publier ».

La programmation des Trans 2021, 43ème du nom, n’échappe pas à la règle. Toujours ouvert sur le monde, le festival n’oublie ni ses fondamentaux, ni sa liberté, ni ses racines rennaises avec une sélection locale de haute volée. Alors, voici quinze artistes que j’ai envie de voir sur scène, quinze coups de coeur, dans le désordre, sans classement. World, électro, punk, rock, pop, folk, aux Trans les étiquettes n’existent plus vraiment. Seul le plaisir de la musique, de la découverte et de l’émotion compte. Des Rennais de Gwendoline au maestro Andrea Laszlo de Simone en passant par Blanket Man, Wet Leg ou les fabuleuses Espagnoles de Maruja Limón, de VAPA (déjà repéré ici Sélection Groover #5) aux Quimperois de IA404 en passant par les Béninoises du Star Feminine Band, tous les chemins mènent aux Trans 2021 et j’ai hâte de fouler le sol du Parc Expo ou de monter à L’Étage.











© Matthieu Dufour