À suivre – Amour Propre.

993612_200711823426769_781317930_n

Fraiche, addictive, lettrée, la pop synthétique et impertinente d’Amour Propre sent bon le printemps débutant sur les bords de Loire, la sève et les bourgeons, les promenades romantiques sans fin dans un Paris insolent, les pique-niques dans le parc du château, les vacances en Toscane et les cocktails multicolores en open bar sur la côte italienne, les tubes moites et légers de l’été, le mille-second degré, et les ballades en Mini décapotable dans une campagne anglaise bercée d’un doux soleil de fin de saison. Duo fille-garçon dans une tradition française qui irait de Gainsbourg & Birkin ou Elli & Jacno aux Pirouettes, les fringants et stylés S. Armelle et Belo Bel enroulent leurs fantasmes polychromiques autour de boucles entêtantes et déclinent leur univers dans des morceaux ritournelles auxquels il est difficile de résister. Si Amour Propre propose une garden-party musicale chic, colorée, rêveuse et dansante, on sent poindre derrière l’apparente légèreté une ambition esthétique plus globale (attitude, discours, stylisme, …) comme le prouvent leurs clips truffés d’obsessions et de clins d’œil. Le dernier vient d’ailleurs de sortir et a été réalisé par le facétieux et talentueux Paul-Marie Barbey. L’ensemble est franchement rafraichissant mais bien moins naïf que l’emballage ne le laisse supposer, plutôt emballant, et espérons-le destiné à rencontrer un plus large public tant le duo semble fourmiller d’idées et d’envies qui ne demandent qu’à éclater au grand jour. À suivre donc. Parce que courir. Parce faire l’amour propre c’est toujours mieux que faire la guerre sale.

© Matthieu Dufour

Leur page Facebook : https://www.facebook.com/amourpropremusic