Actu – La Souterraine au 7ème ciel (compilation).

a4169584036_10-720x720


Septième livraison de la série musicale qui cartonne depuis janvier 2014 : la Souterraine. Comme on ne change pas une recette qui fait mouche, on retrouve les ingrédients de ce block buster underground : un scénario sinueux et abracadabrantesque, des cliffhangers et des fausses pistes, des coups de théâtre, un happy end. Bref un joyeux foutoir façon cocktail euphorisant. Au casting de cette nouvelle saison, on va retrouver comme d’habitude ce mélange improbable de têtes d’affiches confirmées, de jeunes premières, de jeunes premiers et d’acteurs non professionnels.

Aquaserge n’est pas ma tasse de thé mais l’inédit Virage sud (démo) est vraiment excellent, De plein fouet annonce un grand album de Arlt, Avec mon frère (entendu il me semble lors de la tournée Souterraine aux Trois Baudets) nous offre une autre facette de Chevalrex, tout en douceur et au piano. Pour me dégourdir les jambes en soirée j’envisage de faire tourner en boucle mon gros coup de coeur : La Fuite d’Alphatra, probable futur hit dance floor façon pop martiale décadente.

Autre belle découverte, Fantôme et son Long dimanche blanc, court mais assez ensorcelant. Sinon pour le décrassage des oreilles en fin de soirée vous pouvez aisément scotcher sur le Jésus de Strasbourg. Ou la cover sous lexomyl de Moustaki (Je ne sais pas où tu commences) par Nature morte, la descente idéale après un very bad trip.

Bref, une fois de plus un bel exemple de la créativité de la scène souterraine française et la bande son idéale de ce printemps bipolaire. D’ailleurs cet été j’accompagnerai probablement quelques seaux de rosé du délicieux et raffiné Délice de Sahara.

C’est comme d’habitude en téléchargement « name your price » sur le bandcamp de la Souterraine (ici : Vol.7). À noter une nouveauté de taille : le format vinyle en pré-commande.