Live Report – House of wolves – French Touche (11 septembre 2015).

IMG_9859 IMG_9867


Cadre : French Touche, l’excellente « galerie d’objets touchants » récemment installée au 90 rue Legendre dans le 17ème.

Objet : un concert privé du magicien House of wolves aka Rey Villalobos, organisé par Microcultures chez qui l’artiste était en souscription pour son nouvel album Daughter of the sea.

Bilan : suspension provisoire du temps, arrêt momentané du défilement implacable des minutes ravageuses et des secondes sanguinaires, ouverture d’une faille spatio-temporelle ouatée pour les quelques privilégiés bien au chaud dans ce décor original. Un moment de grâce musicale pure, un parfait remède pour clore une semaine compliquée et chargée. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un artiste imposer un tel silence, quasi-mystique, à une assemblée sous le charme total de ces miniatures folk sublimement émouvantes. Dans ce cocon cosy entre un gadget japonais, un vinyle de The Apartments et un étal de papeterie surannée, House of wolves a généreusement partagé ses compositions fragiles et intemporelles sur un Pleyel, dos au public ou avec sa guitare qui semble avoir fait mille fois le tour du monde. Rey Villalobos fait partie de cette secte secrète, de cette confrérie d’enchanteurs, il est de ces alchimistes qui font tellement avec si peu. Une voix sur le fil, quelques cordes pincées ou frappées, la mélancolie planante de nos souvenirs amers, de nos joies éphémères. Fascinant et tellement touchant.

Matthieu Dufour




IMG_9885