Playlist printemps 2018.

PPC PRINTEMPS18Quelques titres qui tournent chez Pop, Cultures & Cie en ce début de printemps.


En boucle, Ungenderness, sur le très bon disque de Niki Niki, un concentré d’électro synth-pop intelligente, frétillante et élégante (une habitude chez Yotanka : Kid Francescoli, Mesparrow, etc.). Des fourmis dans le coeur, la tête dans le cosmos, les pieds sur le dancefloor, un gin tonic à la main et toute la nuit devant nous. Tube.


Inclassable et furieusement excitant, l’album d’U.S. Girls est bourré de chansons enthousiasmantes. Difficile de choisir parmi ces compositions luxuriantes et pourtant savamment rabotées. Pearly Gates avec Jalmes Bailey sent bon l’escapade ensoleillée vers la côte.


Que dire de plus sur la meilleure interprète française du moment ? Tout ce que sort et fait Léopoldine est singulier, malicieux, rafraichissant, intelligent et stimulant. Un nouveau clip ici pour Ces années. Lisez des livres bordel !


De jolis morceaux aussi chez Alice Lewis sur Imposture, un album qui prouve que l’on peut être frais, chic et racé. Ici l’addictif La cause et le remède.


Jean Jean propose une version personnelle et contemporaine des épopées post-rock passées. Sur Froidepierre, on retrouve avec plaisirs quelques belles cavalcades sonores épiques et panoramiques sous influence électro. Embarquez sans hésiter.


J’en parle ici : Clip – Eskimo – Fragment Wall. Magnifique clip de Jacques Perconte pour une sublime chanson d’Eskimo. Promenons-nous dans les bois.


Avec son nouvel album, Stéphane Milochevitch aka Thousand donne une nouvelle preuve (si besoin était) de son singulier talent d’auteur-compositeur es-orfèvrerie. Ils ne sont pas si nombreux que ça en France à écrire de vraies chansons en français et à tenter quelque chose de nouveau à chaque étape : « Je jure sur la tête de Robert Ménard ».


En attendant le nouvel album Coups et blessures prévu pour mai, Varsovie revient avec un premier titre, Le lac, où l’on retrouve avec un plaisir non dissimulé ce rock tendu, sec, mélodieux et addictif.


© Matthieu Dufour


 

Publicités