Chronique – MNNQNS – Advertisement.

Capture d_écran 2018-03-24 à 15.31.30


Si jeunes et déjà si grands.

Impitoyable avec une concurrence déjà reléguée à quelques encablures après la sortie de leur précédent EP, les MNNQNS tracent leur route sur le circuit du rock avec une classe qui semble innée et un évident panache de cadors. Là où de nombreux apprentis sorciers se prennent pour Blur ou les Arctic Monkeys avant même d’avoir écrit la moindre chanson qui tienne debout et se consument dans un plagiat flemmard, les MNNQNS ont chaussé des bottes de 7 lieues et foncent droit devant. Mais ils savent très bien où ils vont. S’ils respectent leurs talentueux ainés, ils piétinent aussi les conventions avec assurance, n’ayant pas oublié que pour avancer il faut être intimement persuadé de pouvoir écrire la meilleur chanson du monde, celle qui fera vibrer les stades et les festivals de la planète entière. Le nouvel EP Advertisement enfonce le clou de façon plus que convaincante.

Mâchoires et poings serrés

Fusionnant toujours la sauvagerie électrique d’un punk-rock tendance new-yorkaise et l’esthétique toute britannique d’un rock universel et hégémonique façon Commonwealth musical, le groupe affirme ici haut et fort son statut de champion toutes catégories. Chant furieux et habité, guitares à vif, mélodies imparables, cadence asphyxiante : les quatre titres des rouennais agrippent une fois de plus l’auditeur par le colbac de façon autoritaire et ne relâchent jamais vraiment leur prise. Trois titres branchés sur des lignes à haute tension et une version live brûlante de NotWhatYouThoughtYouKnew, soit une quinzaine de minute d’incandescence programmée dont on ressort à la fois euphorique et exsangue.

Television meets le Cirque du Soleil.

Mais ce qui impressionne vraiment chez les MNNQNS c’est cette capacité à pouvoir dérégler leurs propres mécaniques de précision en virant un écrou par-ci ou balançant quelques pavés dans les engrenages par-là. En équilibre permanent au-dessus du vide, les morceaux voltigeurs, non seulement ne se vautrent pas mais se payent le luxe de belles pirouettes et acrobaties insolentes de naturel et d’évidence. Chez eux l’ambition est à la fois scandée et assumée. Aucune fausse pudeur, aucun trucage, aucune tromperie sur la marchandise. Sincère et intelligent. Précieux.

Avec ces  nouveaux titres, la notion de « taille MNNQNS » prend ici une nouvelle dimension. Et c’est plutôt du XXL.


© Matthieu Dufour



MNNQNS, élixir de jeunesse


 

Publicités