Actu – Republik (EP).

pochette_carton

pochette_carton


Des nouvelles du côté de chez Republik et du futur album Elements. Je vous avais déjà parlé en novembre dernier de l’entêtant single Saleen (Actu – Republik – Premier single & clip), le 4 titres promo annonciateur de l’album prévu pour la rentrée 2015 a été envoyé aux Kisskissbankers qui ont participé au financement de l’album (Musique : le crowdfunding sur le devant de la scène) et aux médias bien sur.

Dans la lignée de ce que l’on avait déjà pu entendre, l’ensemble s’avère varié (registres rythmiques, ambiances, à venir plusieurs langues) mais une cohérence prend forme peu à peu. Notamment par la voix enfin assumée de Frank Darcel. On connaissait ses talents de guitariste et de compositeur (Marquis de Sade, Daho, …), il n’est donc pas surprenant de retrouver ici des morceaux hyper mélodieux, soigneusement écrits, et à l’efficacité redoutable. Ce qui est nouveau c’est le climat qu’installe cette voix grave et chaude, à la fois fatiguée et hyper présente, sensuelle et évocatrice, cette voix qui porte les années perdues, les océans traversés, les femmes, les bars, les potes, les cicatrices, les chutes, les rebonds, le rock, l’espoir échoué mais jamais coulé, la vie écorchée quoi.

On retrouve donc Saleen, et force est de constater que quelques mois après, cette sombre et sensuelle ballade n’a rien perdu de son magnétisme lancinant. Winter of love, avec la participation des Talking Heads Tina Weymouth et Chris Frantz laisse apercevoir le jour et un peu de lumière dans un ensemble plutôt nocturne. Reality permet au quatuor de faire enfin parler la poudre et à Stéphane Kerihuel d’affronter Frank Darcel dans une ambiance électrique à souhait. Le EP s’achève par mon morceau préféré et dont on avait pu entendre quelques mesures dans une vidéo postée l’année dernière, Move, morceau tout en ombres et envoutement, en chair lassée, morceau au coeur sombre, morceau fêlure, morceau compagnon d’insomnies et d’errances. Très très beau.

En attendant la suite…