Pourquoi j’aime Nesles… (par d’autres que moi).

 

12489440_1000380153369032_2798645615407980396_o

J’ai déjà exprimé tout le bien que je pensais du superbe EP de Florent Nesles – Chronique à (re)lire ici : Nu – : je voudrais juste rajouter que je lui serai éternellement reconnaissant d’avoir convié LOU à l’une de ses soirées Walden pour un concert de toute beauté… Car en plus d’être un chanteur et un musicien talentueux c’est également un artiste généreux et optimiste qui pense que malgré le marasme actuel, on peut faire bouger les lignes à coup d’envie, de volonté et de rencontres. A l’heure où il essaye de boucler un projet de crowdfunding pour réaliser son nouvel album (c’est chez Microcultures ici : Nesles – Nouvel Album), je suis donc allé à la rencontres de quelques personnes pour leur demander : « Pourquoi aimez-vous Nesles ? ». Pour une fois, je laisse donc la paroles à d’autres…

Sélection de quelques réponses.


« Nesles, c’est avant tout une belle découverte en septembre 2009 d’un artiste et une plongée immédiate dans son univers. L’album concept « Frank, fable Pop » est pour moi un chef d’oeuvre. Puis il a eu ce don de changer de cap et de continuer à me surprendre avec les opus suivants que sont « Lazy Parfait Junker (a French Gentleman) » et « Nu ». C’est peu de dire que j’attends le prochain avec beaucoup impatience. Il fait partie de ces artistes dont des chansons me touchent en plein cœur. » (Bruno Marsella)


« Ancienne manageuse de groupes de rock , j’ai découvert un peu par hasard l’univers de Nesles dans un lieu intimiste parisien. Et là, j’ai été immédiatement séduite par les mélodies, cette superbe voix au timbre chaud, les textes écrits en français… en vrai et beau français, et la présence sur scène… un très bel alliage ! Chaque concert est une nouvelle surprise et je ne m’en lasse pas… Vivement son prochain album ! » (Isabelle K. – Organisatrice d’un concert privé de Nesles)


« Il a la grâce des timides, la distance de l’humour et les colères rentrées des exigeants, des passionnés, des purs… Effronté provocateur aux embellies pudiques, écorché photogénique, trublion drôle et cultivé, jamais là où l’on l’attend, toujours là où on ne l’attendrait pas, Nesles vous attrape, vous embarque, et avant d’avoir eu le temps de dire ouf, vous êtes foutus ! Il est des univers qui vous émeuvent plus que d’autres..pourquoi ? Est-ce par la délicatesse rugueuse de ses textes, l’intelligence du propos, ses mélodies complexes et pourtant si évidentes qui vous mettent la tête en joie, ou le cœur en miettes, c’est selon… sa voix – étrangement différente quand il chante et quand il parle -, sa présence contrastée, tour à tour gouailleur, nerveux, doux, affranchi de tous les compromis, Nesles, évadé ou prisonnier de ses pulsions, touchant ou agaçant dans sa séduction, tendre, un peu gauche et doutant… doutant et travaillant, toujours, obstiné dans sa création, ce qui ne fait que rendre plus brillantes encore, sa musique et son aura. » (C.L.)


« Nesles, c’est une vraie  personnalité (et vice-versa), du charisme, une voix et des textes ; la recette idéale pour un artiste ! » (Nathalie Noguera Vera Varez  -ex rédactrice en chef de Hard Rock Mag)



« Je sors souvent d’un concert de Nesles, amoureuse ! Toujours curieuse de découvrir le talent des artistes que j’apprécie sur un plateau de tournage, je suis allée assister à un concert de Florent (qui est aussi comédien) très vite après notre rencontre. C’était il y a trois ans déjà, et depuis, je vais régulièrement écouter Nesles en concert public, privé ou aux récentes soirées Walden. Un jour, Florent m’a appelée pour me proposer de créer un accessoire pour la photo de son EP « Nu ». Touchée et ravie, j’ai ainsi réalisé les couronnes de fleurs qui illustrent son portrait sur le visuel du disque. D’une rencontre cinématographique est ainsi née une jolie collaboration entre une costumière et un artiste à la voix douce et sincère ». (Laurence Forgue Lockhart – Costumière & Lookeuse)


« Florent est un artiste complet qui a une vraie personnalité. Il est à la fois très rock n’roll et poète. Ses riffs de guitares nous accrochent, pendant qu’il joue avec ses mains, ses doigts, ses mots empreints d’humour et de coquinerie. En concert, il inonde la scène et crée une ambiance à la fois électrique et douce. Et lorsqu’il vous regarde droit dans les yeux en jouant de la guitare et en chantant, vous fondez à l’allure de ses bougies en rêvant de kidnapper un de ses lapins ». (Hélène Segura – Organisatrice d’un concert privé de Nesles – Avocate, membre fondatrice de Black et Noir)


Je laisserai les mots de la fin à deux artistes qui ont partagé l’affiche avec lui.

Nathalie Réaux (Pagan Poetry) : « Chaque fois que j’ai vu Nesles jouer dernièrement, il était éclairé à la bougie. Parfait pour cet être tout en clair-obscur, chez qui la profondeur répond en écho à la malice »

LOU : « Il a dit: « On va faire des concerts en Janvier ». J’ai dit oui. Nesles, le flamboyant, le pirate des caraïbes, le pourfendeur des lassitudes et des renoncements, l’empêcheur de tourner en rond dans sa chambre, chantera et nous aussi tous les mercredis. Que faire d’autre ?.. ».


Il vous reste 2 semaines pour contribuer à la réalisation du prochain album de Nesles c’est par ici : Microcultures.