Best Of 2016 (attention ceci n’est pas un top albums !).

Retour sur quelques articles de 2016… L’occasion de vous remercier sincèrement, vous qui lisez les billets, qui jetez un coup d’oeil, commentez, partagez (il y en a même qui sont abonnés au blog ! ). Tout cette histoire a dépassé et de loin ce que je pouvais imaginer. Alors même si cela tourne au ralenti, si cela prend une autre tournure, que je n’arrive pas à suivre le flux de messages, de liens, de disques que les artistes envoient, merci mille fois pour les émotions, les mots, les rencontres. Le combat continue. Merci.


Matthieu Dufour


La playlist la plus écoutée, celle de la merveilleuse Pauline Drand : PLAYLIST – PAULINE DRAND.


La chronique la plus lue, celle du magnifique EP de Rémi Parson : CHRONIQUE – RÉMI PARSON – MONTAUBAN (EP).


Suivie de près par les quelques mots écrits sur la nouvelle chanson de LOU : LOU – ÇA REVIENT.


Le live report le plus lu, celui du très beau concert de Katel en janvier aux Trois Baudets, à retrouver ici : LIVE REPORT – KATEL – LES TROIS BAUDETS


L’interview au top, encore Rémi Parson : INTERVIEW – RÉMI PARSON.


Dans le top nous avons aussi la sélection de pochettes d’albums du graphiste Pascal Blua : LES 5 POCHETTES QUI COMPTENT POUR… PASCAL BLUA.


La célébration de Florent Nesles par d’autres que moi : POURQUOI J’AIME NESLES… (PAR D’AUTRES QUE MOI).


Ainsi que ma déclaration d’amour totalement impudique à Requin Chagrin : REQUIN CHAGRIN, LA JOIE !


Ou encore un délire signé Guillaume Mazel : BOWIE ET IGGY AT HOME.


Tout en haut de ce classement, les billets les plus polémiques : la nouvelle « La mélodie des chimères » : LA MÉLODIE DES CHIMÈRES et la presque fin des chroniques MORT ANNONCÉE D’UNE CHRONIQUE.


Enfin le début d’une nouvelle série « Génération fais-le toi-même » avec les deux premiers portraits, ceux de (hasard) Rémi Parson et Eskimo.

MELODY PARSON

ESKIMO, L’ENFANCE DE L’ART


Spéciale dédicace à Greg Bod, pour ses billets et ses errances pleins de poésie (OU SONT LES SONS DE NOTRE ENFANCE), à Guillaume Mazel pour ses délires surréalistes et habités (DES VISAGES ET DES FISSURES), et enfin à Jean Thooris qui fait brillamment vivre une rubrique cinéma de haute volée, sans complaisance, intelligente, cultivée et libre (CINÉMA).


© Matthieu Dufour

PS : pas certain qu’un top album voit le jour, en attendant il y a ces quelques chansons : UNE POIGNÉE DE CHANSONS POUR 2016.


10606397_728528770554173_5975487517371855661_n