Rémi Parson – Album 3 – Journal de bord – #2.

RémiEntrée2


Entrée 2 |27/07/2020


Cet album sera une fête. Tendue de guirlandes multicolores et de sambas de places couvertes – gersoises, aveyronnaises – enfin à la hauteur de mon accent méridional ? Peut-être pas encore tout à fait, con. Mais davantage dans le lâcher prise, par rapport à Arrière-pays. Et dans l’absolu. 

J’avais écrit dans mon blog – depuis délaissé – que mes plus grandes joies étaient des tristesses. Je sais bien que ce qu’on lit dans les blogs… Mais dans le cas de l’album #3, anonyme pour l’heure, cette maxime fonctionne pas mal, au prix d’un minimum de fausses pudeurs. 

J’ai renoué avec les pop songs bien frontales. Filles d’un désenchantement gigantesque, elles mettent bout à bout, tout sur le même niveau, comme à plat ; ce qui me touche, ce que je parviens encore à faire, ce(ux) que j’ai envie de griffer, d’abattre. Important ça. Cette galette d’émotions mêlées, c’est ça un disque, au propre comme au figuré d’ailleurs.

10 chapitres ce sera. 40 minutes et des brouettes durant. 

Parmi eux 4 écrits et chantés, 6 qui ne demandent qu’à l’être, prochainement. Mais vous en avez vous, là tout de suite, tant de choses à raconter ? 

Au programme des prochaines semaines, le soir venu ; changer de langue ou presque ; s’abriter, s’enfermer sous le casque. Jusqu’à ce que ça vienne et que cela soit vrai.


© Rémi Parson