Jeudi Pop Pop – Requin Chagrin & Rémi Parson.

Sans titre

C’est jeudi : double dose de pop avec deux titres qui tournent ici en boucle depuis de nombreuses semaines. Quintessence de pop française dans la plus pure tradition de tous ces artistes qui soignent leurs névroses à coup de guitares joyeuses et de synthés magnétiques, qui se délivrent de leurs romantiques obsessions en les embarquant à bord de mélodies imparables aux effluves nuancées et baignées de lumière. Ces faiseurs de tubes qui donnent envie de sortir de l’hiver pour reprendre la route vers l’Ouest, la côte, les amours d’été, les cocktails multicolores et les pistes de danse. Comme une envie d’ivresse, de têtes qui tournent et de corps qui se frôlent. De retrouver cette douce et joyeuse mélancolie. Top of the pops made in France. Un autre genre de French Touch.


D’abord Adelaïde de Requin Chagrin, paru en janvier sur le volume 5 de La Souterraine. Requin Chagrin est le projet solo de Marion Brunetto (batteuse chez Les Guillotines) dont on espère vite un album après ce premier coup de maitre et la sortie d’un deuxième titre tout aussi enchanteur (à écouter ici : Rose).


Puis Eau claire de Rémi Parson, chanson totalement addictive, à l’image de son album Précipitations, grand disque pop personnel qui réussit la synthèse parfaite de l’élégance française et de l’excellence britannique en assumant son goût pour quelques figures tutélaires des années 80 (chez Objet Disque).