La mélodie des chimères – Chapitre 6 (Eleanor Flochec).

Diapositive6


« Il y a trop de bruit dans ce rade. Allons ailleurs. »

L. était sortie avec fluidité du café, entrainant Matthieu dans son sillage.

En sortant, elle eut le réflexe d’emplir ses poumons de l’air parisien comme pour se détendre.

Matthieu lançait de  petits regards furtifs de droite et de gauche, indifférent. Il n’était clairement pas dans le présent mais déjà dans l’instant suivant, le futur proche, avec quelques longueurs d’avance, essayant de calculer ses coups et prévoir ses ripostes, entrevoyant une scène qui ne se produirait peut-être jamais.

Pour le coup, il avait tout raté. Le passé, les retrouvailles et même…

L. avait le regard droit et fier, dirigé vers le lointain .

« Et si on allait voir  Bastien Clor au New Morning ? Il se produit ce soir, c’est juste à côté… tu aimes toujours ce qu’il fait ? »

S’il aimait BC ! Comment pouvait elle lui poser cette question ? Évidemment qu’il l’aimait toujours… Il avait rêvé de l’interviewer à plusieurs reprises  il avait même pris contact avec son attachée de presse et puis ça ne s’était pas fait. Quelle pitié ! Il aurait pu faire de jolis papiers sur la quantité de concerts qu’il avait vus.

L’idée de le revoir soudain ce soir de façon impromptue, d’acheter les billets au dernier moment, de tourner les talons à droite dans l’impasse ou se situait le cabaret le remplissait brusquement d’allégresse comme si sa vie en manquait cruellement.

Il se sentit vieux d’un seul coup.

L. arpentait joyeusement le pavé parisien depuis qu’elle avait lancé cette proposition… à laquelle elle n’attendait pas vraiment de réponse. Habituée à décider pour les autres, elle se comportait en privé comme elle le faisait dans l’exercice de sa profession. Matthieu n’arrivait pas à définir ce qu’il ressentait, à mettre un nom sur ses sentiments.

C’était peut-être tout simplement de l’indifférence.

« Regarde, il y a encore des places disponibles, la première partie est achevée, ça va bientôt commencer, on a de la chance d’arriver maintenant… »

Elle enchaîna, excitée : « Eh ! Regarde dans le coin, en train de tirer sur sa clope et de checker son portable, c’est son attachée de presse ! Tu devrais en profiter pour l’aborder … »

Un tressaillement parcourut  l’échine de Matthieu ;  l’attrait de l’inconnu, de la nouveauté … Eh ! pourquoi pas ?

Il avait déjà oublié la présence de L.


© Eleanor Flochec


Épisodes précédents

Chapitre 5 : Matthieu Dufour

Chapitre 4 : Louise Deglas

Chapitre 3 : Folo

Chapitre 2 : Liva

Chapitre 1 : Mikaël Charlot

Prologue : Matthieu Dufour