La mélodie des chimères – Chapitre 7 (Eleanor Flochec).

Diapositive7


Après le concert de Bastien Clor, ils s’étaient retrouvés dans cette chambre d’hôtel si cossue, non loin de la rue des Martyrs, et qui porte un nom d’hôtel américain.

L.était montée d’un pas un peu lourd, appesanti sans doute par l’alcool qu’elle avait ingurgité quelques heures auparavant et surtout pendant le concert. Elle gravissait les marches de velours violet marquée d’un monogramme doré, d’un pas silencieux qui en disait long.

L’étage était feutré, un chuintement d’ascenseur se laissait deviner le long de la cage.

L. glissa d’un geste habitué sa carte magnétique le long de la serrure de la porte de la chambre 115. Sa chevelure tombait en grappes de lilas autour de son visage.

Matthieu ne disait rien mais il cherchait à diminuer son souffle qu’il sentait de plus en plus fort et empressé. Il se demanda combien de temps il pourrait ainsi retenir sa respiration. La porte s’ouvrit enfin, les autorisant à entrer dans un espace où soudain leur intimité pouvait se libérer.

L. éparpilla autour d’elle quelques affaires (écharpe, sac à main, chaussures) avec une certaine élégance tandis que Matthieu se demandait où poser ses effets personnels afin que ce ne soit pas gênant sans trahir une timidité ou une gêne qui auraient été du plus mauvais effet.

Il pensa que L. allait se diriger vers la douche lorsqu’il l’entendit refermer sur elle la porte de la minuscule salle de bains. En fait, aucun bruit d’eau ne lui parvint, juste quelques frottements, ou glissements qu’il avait du mal à identifier mais qu’il oublia très vite, n’étant pas si curieux des habitudes féminines.

Il se vautra plus qu’il ne s’allongea sur le vaste lit aux draps frais, bordés et tirés à l’extrême comme si le gérant de l’hôtel avait du participer à un concours et remporté un prix . Avec une certaine volupté, il se jeta sur ses mails et commentaires facebook au sujet du concert qu’ils venaient de voir …

Il renversa la tête en arrière lorsqu’il se sentit repu de la logorrhée incessante qu’il recevait sous forme de notifications de tous les réseaux sociaux auxquels il était abonné.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il sentit les lèvres de L, fraîches et douces, effleurer la peau fine de son front en lui disant « Alors tu viens ? »

 


© Eleanor Flochec


Épisodes précédents 
Chapitre 6 : Éleanor Flochec

Chapitre 5 : Matthieu Dufour

Chapitre 4 : Louise Deglas

Chapitre 3 : Folo

Chapitre 2 : Liva

Chapitre 1 : Mikaël Charlot

Prologue : Matthieu Dufour