Archives de Catégorie: Chroniques

Modern Men – Anéantir le monde moderne (EP).

De l’inimitable Catalogue de l’Homme Moderne aux Allemands chevelus de Modern Talking, l’histoire nous a souvent prouvé que l’usage de ce qualificatif pouvait s’avérer abusif, voire trompeur. Parfois, comme l’écrit Agnès Gayraud aka… Lire la suite

Breaking The Wave – Skin Is The Limit.

Que dire de Skin Is The Limit, le dernier album de Breaking The Wave (Matthieu Malon + Joseph Mars), si ce n’est qu’il s’agit peut-être du disque le plus jouissif de l’année ?… Lire la suite

Centredumonde – Tigre, avec états d’âme.

Alors comme ça, je n’aurais pas le droit de chroniquer ce disque sous prétexte que j’ai pris la photo qui en orne la pochette ? Conflit d’intérêt ? Tout simplement parce que Joseph Bertrand est… Lire la suite

Geysir – Malsamaj.

A l’heure du flygskam, plus besoin de cramer bêtement des centaines de litres de kérosène pour trouver le dépaysement ou se faire cueillir par la beauté du monde qui nous entoure. Dès les… Lire la suite

RARI – Quantics (EP).

Dernière virée hédoniste dans les rues moites et luisantes d’une ville à l’aube d’être engloutie par une nature vengeresse, trip spatial contemplatif à la redécouverte d’une lune oubliée et de ses champs magnétiques, plongée… Lire la suite

Studio Electrophonique – Buxton Palace Hotel.

Il y a des disques qui sonnent comme des évidences dès les premières mesures. Des disques comme des apparitions bienveillantes, des ombres chinoises délicatement voilées sur les murs de notre enfance jamais renoncée.… Lire la suite

A suivre – Olaby – Scint.

Fin de saison. Une fois encore. Se faire une raison. Les chairs à peine cicatrisées, les cœurs entre deux eaux. A l’horizon, les contours incertains d’un déjà-vu. Au-dessus de nos têtes en l’air,… Lire la suite

Mes disques cultes – Gamine – Voilà les anges.

« Tout au long de la nuit tu m’as emmené Sur les rivages incertains de l’ennui Nous sommes partis en voyage, en voyage On pourrait aller voir la mer, Venise en hiver Ou les… Lire la suite

Ceci n’est pas une chronique de « No Geography » des Chemical Brothers.

Eve of destruction  “The eve of destruction (Human minds are simplified) The eve of destruction (Sacrifice is justified)” Le club s’appelait le H. Personne n’avait jamais su m’expliquer pourquoi. Certains prétendaient que son… Lire la suite

Chronique – Matthew Edwards & The Unfortunates – The Birmingham Poets.

Dans le flot incessant de sorties musicales qui inondent nos oreilles chaque semaine avant de sombrer dans le vaste cimetière des disques partis trop tôt, il y a des albums qui surnagent à… Lire la suite

  • Follow Pop, Cultures & Cie on WordPress.com
  • Catégories

  • Tags

  • Pop, Cultures & Cie sur Facebook

  • Articles récents

  • Archives